Déconstruction

L’après Chaufferie

24 juin 2020

© Catherine Griss


Programmée en avril, la déconstruction de la chaufferie de l’ancien hôpital n’est intervenue que courant mai, au terme de la pause du chantier due au confinement. Celle de la cheminée sera engagée prochainement. Catherine Griss, photographe et résidente de la première heure aux Grands Voisins, a fixé sur la pellicule ce moment particulier de la mutation du site hospitalier. Elle a bien voulu partager quelques-uns de ses clichés avec les lecteurs du blog.

Avec la déconstruction de la chaufferie et de sa cheminée, une part de l’emprise nécessaire à la réalisation de l’îlot de logements sociaux « Chaufferie » est ainsi libérée. Resteront à déconstruire le bâtiment Colombani, dont les travaux sont en cours, et l’école de médecine.

On sait que le projet urbain d’ensemble s’attache — à travers sa quête d’équilibre entre création et patrimoine — à préserver un bâtiment emblématique de chacune des époques de construction de l’ancien hôpital. La chaufferie s’en va. L’autre témoignage architectural majeur des années trente demeure. L’ancienne maternité Adolphe Pinard, contemporaine de sa chaufferie, est réinvestie en équipement public mutualisé. Ses façades de brique et le béton, caractéristiques, se dresseront toujours dans le quartier.


© Catherine Griss


© Catherine Griss


© Catherine Griss


© Catherine Griss

© Catherine Griss


© Catherine Griss


© Catherine Griss


Retrouvez également l’interview de Catherine Griss réalisée lors de la parution de son livre «3,45 hectares / 637 jours», qui retrace l’occupation temporaire des Grands Voisins.

 

 

Laissez un commentaire