Orientations urbaines

Le projet Saint-Vincent-de-Paul se développe au sein d’une parcelle ceinte de hauts murs, généreusement plantée, occupée des siècles durant par l’hôpital du même nom. Conçu par l’agence Anyoji-Beltrando, il tire largement parti de cette localisation atypique. Un nouveau quartier est créé, connecté au XIVe arrondissement de Paris, tout en préservant le caractère initial d’enclos. Un environnement urbain particulier en émerge : cohabitation d’architectures contemporaines et anciennes, omniprésence du paysage, prédominance de l’espace piéton, animation née de la mixité des fonctions…

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul, Paris : vue aérienne du site dans son contexte urbainÉtat actuel du quartier
 Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul, Paris : plan d'ensemblePlan du projet Saint-Vincent-de-Paul ©Anyoji Beltrando

Le projet Saint-vincent-de-Paul résulte de la mise en œuvre de six orientations essentielles :

1) Quatre entrées, une boucle de circulation unique

2) Une croisée paysagère, espace piéton central

3) L’îlot Pinard, un équipement mutualisé

4) La réhabilitation de 60% du bâti

5) La construction de quatre nouveaux îlots

6) La mise en valeur des cours anglaises

 
Quatre entrées, une boucle de circulation unique

Déployée tout autour du nouveau quartier, avec un accès unique depuis l’avenue Denfert Rochereau, la voie circulaire permet d’en desservir les différents bâtiments. Elle est pensée comme une « zone de rencontre » paysagée ; les véhicules n’y dépasseront pas la vitesse de 20 km/h partageant l’espace avec les piétons et les vélos. Ces derniers bénéficieront de trois accès dédiés : deux depuis l’avenue Denfert Rochereau et un depuis la rue Boissonade.

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : perspective de la voie de circulation périphérique
©Anyoji Beltrando


La croisée paysagère centrale

Les deux allées orthogonales qui traversaient l’hôpital de Saint-Vincent-de-Paul et se croisaient en son centre sont préservées. Le projet Saint-Vincent-de-Paul les transforme en un même espace public paysager, intégralement piéton. Cette croisée de 4000 m2 organise le quartier dont elle est également le cœur. Accessible à tous, elle offre aux habitants et aux visiteurs un espace de vie librement appropriable, à l’abri du brouhaha de la ville. Elle valorise également les activités productives et créatives qui la bordent, occupant les cours anglaises caractéristiques du quartier.

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : perspective de la croisée paysagère centrale
©Anyoji Beltrando


L’îlot Pinard, un équipement mutualisé

Les caractéristiques structurelles de l’îlot Pinard permettent d’envisager de multiples adaptations et mutualisations de l’espace. Le projet Saint-Vincent-de-Paul rénove et reconvertit cet ensemble immobilier de 1934 en un équipement public rassemblant une grande diversité de fonctions : crèche, groupe scolaire et équipement sportif. Des jardins pédagogiques et de l’agriculture urbaine pourraient prendre place en toitures. Les espaces communs de ces équipements seront accessibles aux habitants en dehors de leurs temps de fonctionnement habituels.

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : perspective de l'équipement mutualisé Pinard
©Anyoji Beltrando

 
La réhabilitation de 60% du bâti

L’hôpital de Saint-Vincent-de-Paul s’est constitué par additions successives de bâtiments, du XVIIIe siècle aux années 1990. Aussi, lorsqu’il cesse son activité, il lègue à la ville un éventail complet d’architectures propres à chaque époque. Ce patrimoine est majoritairement préservé dans le projet Saint-Vincent-de-Paul. Près des deux-tiers des constructions seront réhabilitées : les îlots Oratoire et Robin, la Maison des Médecins, l’îlot Pinard, la Lingerie et l’îlot Lelong, qui est, lui, surélevé.

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : plan des bâtiments réhabilités©Anyoji Beltrando


Des îlots contemporains

En contrepoint des nombreuses rénovations, le projet Saint-Vincent de Paul accorde une place significative à la création architecturale. Le bâtiment Lepage et les îlots Petit, Chaufferie et Denfert sont démolis et reconstruits au terme de consultations d’architecture. Il sera recherché une architecture contemporaine respectueuse du patrimoine et privilégiant les matériaux nobles et bio-sourcés tels que la brique largement employée par l’architecture hospitalière du site.

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : plan des nouveaux bâtiments©Anyoji Beltrando

 
Des cours anglaises

Pour pallier la pénurie de surface, l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul a fait aménager, au cours de son histoire, de nombreux laboratoires au premier sous-sol, éclairé naturellement par des cours anglaises. Ces espaces, rares à Paris, recèlent aujourd’hui un potentiel considérable pour des activités culturelles, associatives, créatives, artisanales… dans des lieux singuliers, attractifs et conviviaux. Si bien que même les nouveaux immeubles du quartier Saint-Vincent-de-Paul les adoptent !

Projet urbain Saint-Vincent-de-Paul : perspective d'une cour anglaise
©Anyoji Beltrando