Déconstruction de Lepage

Achèvement fin mars

28 février 2020

Tout chantier est jalonné d’imprévus et la déconstruction de Lepage ne fait pas exception. Des aléas qui ont conduit à revoir un peu le planning opérationnel.

Depuis son lancement en août 2019, la déconstruction du bâtiment Lepage s’est poursuivie sans interruption. Son achèvement, annoncé pour début 2020, a pourtant dû être reporté de deux mois pour des raisons techniques. Les travaux de confortement du sous-sol, préalables au démantèlement des parties restantes de l’immeuble ont pris plus de temps que prévu. Ils consistaient notamment en la pose d’étais métalliques, les « butons », qui confortent l’édifice pendant sa déconstruction. Or, en préparant les fondations des butons, des enrochements ont été découverts. L’extraction de ces roches, non prévue dans le calendrier initial, a été réalisée à l’aide d’engins d’un gabarit réduit seul compatible avec la faible hauteur des niveaux de sous-sols existants. Ces outils de petites dimensions ayant une puissance limitée, la démolition des enrochements s’est révélée relativement longue.

Ce chantier de consolidation achevé, les travaux de déconstruction proprement dits ont pu reprendre. Ils s’attaquent actuellement au rez-de-chaussée et au premier étage du 49, rue Boissonade, puis, dans un second temps, aux niveaux de sous-sol. Ces opérations peuvent engendrer d’importantes nuisances sonores, dont l’aménageur P&Ma s’excuse par avance auprès des riverains. Elles s’achèveront mi-mars 2020 avec le broyage des gravats produits. Enfin, le chantier se prolongera jusqu’à la fin du mois, avec des émissions sonores plus limitées, pour la réalisation de travaux de reconstitution de réseaux souterrains et de finition. P&Ma poursuivra ses efforts tout au long de cette période pour en limiter au maximum les possibles inconvénients.

Laissez un commentaire