2020

Année des déconstructions

03 décembre 2019

© Sergio Grazia


La réalisation du futur quartier passe par une étape préalable de déconstruction. L’essentiel de ces travaux s’effectueront l’année prochaine.

Dans le projet Saint-Vincent-de-Paul, moins de la moitié des bâtiments de l’ancien hôpital feront place à de nouvelles constructions. Les immeubles présentant un intérêt patrimonial seront préservés pour accueillir de nouvelles fonctions. Les autres seront déconstruits, c’est-à-dire démolis en récupérant soigneusement les matériaux réemployables ou recyclables. La déconstruction a débuté à l’été 2018 avec les bâtiments Jalaguier et Pasteur, deux immeubles de petite dimension. Elle s’est poursuivie avec Lepage – un immeuble des années 1980 côté rue Boissonade – après que son curage et son désamiantage ont été menés en mars (voir plan de localisation ci-dessous).



Déconstructions effectuées de l’été 2018 à fin 2019


Les derniers décombres du bâtiment Lepage seront évacués du site fin janvier 2020. L’essentiel des déconstructions se déroulera en 2020  avec  cinq nouveaux bâtiments : Petit, Chaufferie, CED, Colombani et Rapine, le dernier à disparaître, fin 2020 (voir plan de localisation ci-dessous).

Déconstructions effectuées en 2020


Avec l’aide de la société Mobius spécialisée dans le réemploi des matériaux, Paris & Métropole Aménagement généralise à l’ensemble des déconstructions l’expérimentation initiée en 2018 avec les immeubles Jalaguier et Pasteur. Chacun d’eux fait préalablement l’objet d’un inventaire des matériaux récupérables en vue de leur réemploi. Pour chaque matériau, une méthode de dépose est imposée aux entreprises en charge des travaux, et des préconisations d’usage potentiel sont suggérées.

Laissez un commentaire