Chartier Dalix

Accueillir le vivant

16 août 2021

La toiture végétalisée de l'École primaire des Sciences et de la Biodiversité, à Boulogne-Billancourt
© Takuji Shimmura / Chartier Dalix architectes


L'École primaire des Sciences et de la Biodiversité, réalisée en 2015 et signée Chartier Dalix architectes, est une illustration emblématique du principe d’imbrication du végétal et du construit. Le même que ses concepteurs déclinent aujourd’hui dans le projet d’équipement mutualisé Pinard.

La transformation de l’ancienne maternité Pinard en équipement public fait plus que reprogrammer le bâtiment préexistant. Elle le fait dialoguer avec le vivant à travers l’intégration de différents espaces de nature : toitures plantées, jardin suspendu de la cour centrale, cours anglaises végétalisées et murs de biodiversité extérieurs. Ces derniers sont constitués de surfaces épaisses, creuses et rugueuses, offrant abri aux insectes et supports de fixation propices à la colonisation d’espèces végétales variées.


Vue d'ensemble du futur équipement mutualisé Pinard 
© Chartier Dalix architectes

S’il suscite incontestablement l’adhésion, ce parti-pris soulève parfois auprès du public des questions sur sa faisabilité technique, comme lors de la visio-conférence « projet Pinard » du 26 mai dernier. L’occasion, pour les architectes, de rappeler que leur agence l’expérimente depuis plusieurs années. Parmi ses réalisations, une des plus abouties est sans aucun doute le groupe scolaire de la Biodiversité, inauguré en 2015 à Boulogne-Billancourt.

L’équipement – un groupe scolaire de 18 classes et un gymnase – est enveloppé d’une strate vivante. Sa toiture, couverte d’une épaisse couche de terre, accueille une végétation foisonnante. Elle se prolongera à terme dans le mur d’enceinte, grâce à sa structure favorisant la colonisation végétale. « Le bâtiment devient un paysage en hauteur, écrivent ses concepteurs, dans lequel une nature indigène se développe librement ». Un processus de longue durée, mais aux résultats déjà visibles. Autour du bâtiment, le traitement paysager de l’espace public en prolonge l’esprit. Les photos valent ici plus qu’une description.


Vue d'ensemble de l'École primaire des Sciences et de la Biodiversité 
© Takuji Shimmura / Chartier Dalix architectes


Une autre vue de la toiture plantée  de l'École primaire des Sciences et de la Biodiversité 
© Takuji Shimmura / Chartier Dalix architectes


Découvrez le projet sur le site de l'agence Chartier Dalix architectes

Laissez un commentaire