Neutralité carbone

Chauffer sans polluer

24 juin 2021

Projet Saint-Vincent-de-Paul

P&Ma et la CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain) ont signé, le premier avril, une convention de travaux pour la réalisation du réseau de chaleur innovant du futur quartier.

Saint-Vincent-de-Paul sera le premier quartier parisien à se chauffer grâce à l’eau de la Seine, qui irrigue la capitale via un réseau d’eau non potable que peu de villes au monde possèdent. Un réseau utilisé jusqu’ici essentiellement pour l’arrosage des espaces verts ou le nettoyage de la voirie. Le projet consiste à capter localement, à travers un simple dispositif d’échanges thermiques, la « chaleur » de l’eau, dont la température moyenne de 15° connaît peu de variations au cours des saisons. Cette chaleur alimentera directement le réseau de chauffage et d’eau chaude sanitaire du quartier. Elle couvrira 60% des besoins de ce dernier, les 40% restant seront fournis via un raccordement au réseau de la CPCU. Le concessionnaire exploite des énergies dont la part du renouvelable, déjà supérieure à 50%, est destinée à s’accroitre avec le temps.

Le projet, qui tire parti d’une ressource locale non polluante, répond ainsi pleinement aux enjeux du plan Climat de la Ville de Paris, dont la neutralité carbone et la sortie des énergies fossiles représentent des objectifs centraux.

Pour en savoir plus, lire :
• Le communiqué de presse
• L'article du blog : Projet énergétique / On a inventé l’eau chaude
• L'article du blog : Sixième rencontre / Stratégies énergétiques

Laissez un commentaire